Namur Les nouveautés et les chiffres de cette édition 2019

C’est une véritable fourmilière qui s’active sur les auteurs de Namur depuis le 13 août dernier. Martin Wauthy, directeur du festival, et son équipe de 450 personnes s’activent sur les 16 hectares du site de la Citadelle pour que l’édition 2019, qui se tiendra ces vendredi, samedi et dimanche soit un succès. Un de leurs avantages : Martin Wauthy connaît le site sur le bout des doigts. "J’ai passé toute ma jeunesse ici, mon local scout était basé à la citadelle."

L’organisateur est ravi : le temps s’annonce charmant pour ce week-end. Les pass 3 jours et la journée du samedi sont complets, la fréquentation s’annonce très bonne les autres jours. Un pic est attendu samedi avec le concert d’Angèle. "Nous avons prévu un espace dédié aux familles avec enfants et aux parents avec poussettes. Un écran géant sera situé à l’arrière de l’esplanade, on pourra l’observer avec vue sur la scène principale mais en étant assis dans les gradins qui pourront accueillir 300 à 400 personnes qui pourront profiter de plus d’espace et de gros plans."

Nouveauté également cette année : "La zone de la scène du Maquis a été élargie. Le jardin des Solidarités, d’une capacité de 2000 personnes, fait son apparition à côté de celle-ci : quand les concerts s’interrompront, des dj sets débuteront."

Cette année, une deuxième zone calme voit le jour en contrebas de l’esplanade. L’autre se situe à côté de la scène du Maquis. Le bruit y sera atténué par les arbres, on pourra s’y poser pour manger tranquillement.

Pour la deuxième année, le tunnel de la citadelle, endroit méconnu mais à découvrir, accueillera une exposition. "Elle fera 120 mètres de long et se visitera dans un seul sens. Elle est sensorielle, fait appel à la vue à l’odorat et au toucher et se déroule en 4 étapes : Terre, Air, Eau, Feu. Le final invitera le visiteur à se regarder dans un miroir. Son thème est le climat, mais avec un angle humain."

www.lessolidarites.be

JVE