Julien Paulet gère, avec son épouse la librairie Chez Dan. Depuis un moment, il a ajouté à son activité principale deux rayons : des cigares d’un côté, des alcools de l’autre. Et pas des alcools de "grande surface" : Julien est un passionné et cherche surtout à partager ses incessantes découvertes avec une clientèle qui devient de plus en plus connaisseuse et… exigeante.

Il vient de franchir un nouveau pas en proposant aux amateurs trois flacons de gin qu’il a élaborés lui-même : "Le gin, c’est de l’alcool et des baies de genévrier, il sert surtout de base pour différents cocktails. Nous, on a voulu faire autre chose, revenir à l’essence même du gin original. J’avais aussi envie de proposer des alternatives gourmandes, plus dans mes goûts."


Commence alors, en novembre passé, un long travail d’enquête d’abord pour déterminer les attentes et les envies de ses clients, d’élaboration ensuite. "J’ai déniché une distillerie artisanale en Flandres. Je leur ai expliqué ce que je voulais et les expérimentations ont commencé. Le distillateur est venu régulièrement à Jemeppe avec de nouveaux échantillons réalisés sur base d’une sorte de cahier de charges que j’avais établi. On a goûté, modifié, sélectionné pour arriver à proposer trois sortes différentes", explique le libraire. On trouve donc maintenant dans son rayon, sous la marque Chez Dan, du gin dry, qui est plus classique, un Tropical à base de noix de coco et un gin au goût de thym, un produit 100 % méditerranéen.

Un quatrième est en préparation, à base de piment mais sans être brûlant : "Juste une petite pointe de piquant après avoir avalé mais sans agressivité", annonce Julien. Et des surprises, il y en aura encore selon le libraire qui a par ailleurs conçu lui-même les étiquettes de ses fioles et a été jusqu’à en déposer le logo.

Certains ont peut-être douté quand il s’est lancé dans ses nouvelles activités mais lui ne le regrette nullement : alcools et cigares représentent maintenant 30 % de son chiffre d’affaires. Et ce n’est qu’un début…

Patrick Lefèbvre