Namur

Voici le projet de construction de la nouvelle école

NAMUR Depuis plusieurs années, l’école de Loyers accuse un manque de place pour y organiser ses activités pédagogiques de façon optimale. Si, en 1993, une nouvelle construction a permis d’accueillir les classes primaires, très vite, il s’est avéré que ce bâtiment serait trop petit.

Consciente du problème, la Ville de Namur a fait l’acquisition de I’ancienne supérette du village, située en face de l’école et ce, dans l’optique de la transformer pour agrandir l’école. Il fut décidé en 2009 d’installer des modules provisoires sur le parking de l’ancienne supérette.

Si le nombre de classes et de professeurs est resté stable, les élèves, quant à eux, sont passés de 124 en 2009 à 137 à la rentrée 2011, soit + 10 % en deux ans.

En parallèle, l’échevin des Bâtiments, Tanguy Auspert, a demandé l’inscription du projet de construction d’une nouvelle école sur la liste des projets éligibles au programme prioritaire de travaux du conseil de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’obtenir des interventions.

“Dans le cas présent, l’intervention a été concrétisée à hauteur de 88 % sur un plafond de 950.000 €. Le projet a été approuvé au dernier conseil communal”, ont expliqué, hier, les échevins Lazaron et Auspert. Au menu : la démolition du bâtiment existant et des abords, de même que l’aménagement d’une zone dépose enfants. Les salles de classe, le réfectoire, la cuisine et les autres lieux accessibles aux enfants seront équipés de chauffage par le sol.

La Ville de Namur a rencontré l’équipe pédagogique en mars 2011, pour que les nouveaux locaux répondent aux besoins exprimés. Il a dès lors été décidé d’aménager, au rez-de-chaussée, un grand réfectoire de plus de 100 m², des toilettes, une cuisine, un local pour le personnel d’entretien, un ascenseur; et aux étages, trois nouvelles classes primaires, des sanitaires avec accès PMR, un local de psychomotricité,…

“Ces nouveaux espaces permettront à l’équipe de Loyers de développer une véritable dynamique pédagogique qui garantira une qualité encore meilleure des apprentissages”, se réjouissent les échevins Geneviève Lazaron (Enseignement) et Tanguy Auspert (Bâtiments). Sur le plan environnemental, une station de récupération de l’eau de pluie couplée à une citerne d’une capacité de 10.000 L sera aménagée.



© La Dernière Heure 2011