Namur

La grue a été retirée et, même s'il reste des finitions, on devine ce que la rénovation donnera au final


Située au confluent de la Sambre et de la Meuse, au pied de la Citadelle, la Maison de la Culture de Namur - la première du genre en Belgique - est l'œuvre des architectes J. Collin, G. Lambeau, J. Ledoux et V. Bourgeois. Elle a été inaugurée le 24 mai 1964. Après avoir abrité l'asbl "Centre d'action culturelle dans la Province de Namur", elle est depuis 1981, le siège du service de la culture de la province de Namur. 

La maison de la culture de la Province de Namur devait être rénovée et agrandie. C’est celui de Cœur de Ville – Thomas et Piron – Samyn and Partners Architects and Engineers. Le coût des travaux s’élève à un peu plus de 18 millions d’euros. Le projet porte la superficie de l’édifice de 4500 m2 à 6000 m2. Des tas de nouveautés verront le jour mais dans le respect de l’existant et de l’œuvre de Victor Bourgeois.

Le projet préserve à peu de choses près la construction existante, mais la façade en arc de cercle se voit surélevée d’un niveau et sera prolongée par un porche d’accueil et une rotonde à l’avant, tandis que l’arrière sera grandement étendu. L’ensemble ayant été voulu aéré et lumineux : les concepteurs du projet ont clairement voulu laisser entrer le soleil… et permettre au public de découvrir les œuvres d’art qui demain envahiront les lieux à la lueur du jour.

Plein de bonne surprises tant à l’intérieur qu’à l’extérieur : un espace muséal surélevé dans le bâtiment de Victor Bourgeois permettant d’accueillir des œuvres monumentales, un jardin richement fleuri – dans l’esprit de celui imaginé à l’origine par René Pechère – sur la terrasse, un accès possible pour les personnes handicapées depuis la rue des Bouchers, une grande salle de spectacle dotée d’un deuxième balcon, une salle de spectacle dans la rotonde pouvant être configurée en théâtre, cinéma ou cirque…

De superbes outils fonctionnels et modulables… répondant aux nécessités culturelles et aux besoins techniques et scéniques d’aujourd’hui et de demain.