En plus des gîtes, Thibaud Dispa et ses associés ont ouvert un espace brasserie

Coup de tonnerre en février 2018 du côté de Walcourt quand Julien et Thibaud Dispa annoncent la fermeture de l'Hostellerie Dispa créée il y a plus de cinquante ans par Gérard et Claudine, leurs parents. C'était en fait un petit joyau du patrimoine gastronomique de la région qui fermait ses portes. On parlait de revente éventuelle du superbe bâtiment de la rue du Jardinet mais on ressentait aussi une envie de tenter autre chose, grâce à ce superbe outil.

Heureusement, de revente il n'y a point eu. Et cette ancienne maison de notaire a connu une vie nouvelle grâce à Thibaud qui s'est associé avec deux amis de toujours, François Rousseaux et Jean-Luc Stavaux. Les trois compères en ont fait un gite qui peut acceuillir 26 personnes. "L'endroit est idéalement situé non loin des Lacs de l'Eau d'Heure mais aussi au coeur d'un vaste réseau de sentiers de grandes randonnées ou de superbes parcours VTT. Sans oublier l'offre touristique de la ville de Walcourt elle-même avec sa basilique, ses remparts et les beaux villages avoisinnants", s'enthousiasme Thibaud.

La maison de maître de Walcourt est devenue aussi le centre vital d'un réseau de gîtes de qualité dans la région ou... à la mer du Nord. Des endroits particulièrement bien choisis qui permettent d'allier repos, plaisir et détente.

© DR

Aujourd’hui, la magie de l'ancienne hostellerie perdure en quelque sorte grâce à un espace brasserie ouvert au sein de la maison il y a quelques jours, accessible midi et soir du lundi au jeudi et le vendredi midi. "Le gite est moins loué en semaine et nous voulions créer quelque chose de sympa qui permettait de manger rapidement quelque chose de qualité, à un prix abordable", explique Thibaud. La décision a été prise au mois d'avril, en plein confinement, et il a fallu rapidement monter une équipe pour lancer la brasserie. Mais le pari a été tenu et depuis peu, c'est le chef bien connu Olivier De Laere qui officie en cuisine pour proposer une carte simple mais faite surtout de produits de saison et de la région. Le jour de notre visite, il proposait notamment des asperges blanches du pays ou une mousseline aux crevettes grises en entrée, une taillade d'entrecôte grillée, beurre aux anchois ou un coeur de cabillaud en plat et des fraises du pays en dessert. Du bon, servi rapidement pour une clientèle surtout composée d'entreprises le midi. Le soir, par contre, la brasserie attire régulièrement celles et ceux qui veulent s'offrir un petit moment de détente entre boulot et maison. Enfin, les amateurs n'oublieront pas que la Maison Dispa dispose d'une cave de vins particulièrement réputée, vestige de l'ancienne hostellerie !

Enfin, explique Thibaud Dispa, le rôle de la brasserie ne s'arrête pas là. Elle permet également de préparer des plats livrables dans tous les gîtes gérés par les trois associés. "Nous voulons faire évoluer le projet des gîtes, créer une véritable offre touristique en court séjour dans la région. La brasseie est une facette du projet. Nous proposons, outre la location, un ensemble de services. Nous voulons faire bouger les gens entre les différents hébergements".

Thibaud et ses associés ont des idées à revendre. Nous aurons l'ocasion d'y revenir très vite !