Hiver comme été, la Croix-Rouge est sur le pont, notamment pour aider les personnes sans-abri

La Croix-Rouge est sur le terrain toute l'année. En 2019 par exemple, rien qu’à Bruxelles, 260 volontaires ont réalisé 461 maraudes sur l’ensemble de l’année, permettant d’établir 21 000 contacts avec ces bénéficiaires, de distribuer plus de 4 000 kits d’hygiène, 6 000 sous-vêtements ou encore 800 couvertures, et de prodiguer 200 soins directement, dans la rue. A chaque tournée de rue, de la nourriture, soupe et boissons chaudes sont distribués.

Durant ces deux mois de confinement, ses activités envers les personnes très vulnérables ont été considérablement amplifiées et se sont complétées de nouvelles actions, comme la gestion de centres de confinement pour personnes malades ou l’organisation de tournées de rue « sanitaires », notamment dans nos régions.

Ainsi, en province de Namur, l’accueil solidaire s’est poursuivi, tous les matins, du lundi au vendredi, à la Croix-Rouge de Jambes : café et petit déjeuner en extérieur, mais aussi aide alimentaire d’urgence, produits d’hygiène, aide vestimentaire. Une aide totalement gratuite pour les bénéficiaires. Un service de buanderie et deux douches sociales ont également été mis à disposition ainsi qu’un accès internet et téléphone, sans oublier un dépôt de « bagages ». Les petits soins infirmiers ont été prodigués chaque fois que nécessaire. Bilan: Avec l'aide quotidienne d'une quinzaine de bénévoles, depuis la mi-mars, environ 200 personnes différentes sont venues à l’accueil de Jambes. 500 douches ont été prises, 250 lessives faites et 365 colis vestimentaires distribués. 

En province de Luxembourg, le centre d'hébergement et de confinement a été ouvert le 6 avril jusqu’au 31 mai. Six collaborateurs de la Croix-Rouge y étaient effectifs pour y accueillir 58 personnes différentes. En moyenne 15 personnes ont été hébergées par jour depuis l'ouverture. Aucune personne n’a été testée positive au Covid-19, mais cet hébergement a permis aux personnes sans-abri de se confiner 24h/24. Par ailleurs, la Croix-Rouge d'Arlon n’a jamais cessé sa distribution d’aide alimentaire aux sans-abri chaque dimanche. De 20 à 25 bénéficiaires avant la crise, le nombre de ceux-ci a doublé. Ainsi, ce dernier dimanche, 45 personnes se sont présentées pour obtenir un repas. Une aide est également mise en place auprès des transmigrants : chaque jour, une dizaine de volontaires proposent des repas fournis par les Restos du Cœur, ainsi que des vêtements et produits d'hygiène. Sur le site du campement de Sterpenich, les bénévoles de la Croix-Rouge rencontrent depuis le début de la crise, une moyenne de 20 migrants chaque jour.