Plusieurs dizaines de responsables et membres de Natagora, la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux (LRBPO), Ardenne & Gaume, Inter Environnement Wallonie, des Cercles des naturalistes de Belgique et Gaia notamment étaient présents, a constaté l'agence Belga. L'opération s'est déroulée dans le calme. Rassemblant 69 associations, la coupole représente plus de 35.000 personnes désireuses de faire évoluer la législation en matière de chasse, qu'elles jugent dépassée.

"Nous demandons l'arrêt du nourrissage intensif des sangliers, du lâchage de faisans et perdrix pour être massacrés, ainsi que la suppression pur et simple de la chasse au renard", a énuméré le porte-parole du collectif et directeur de la LRBPO, Jean-Fraçois Buslain, qui se dit "contre la chasse de loisir mais conscient que celle de régulation est nécessaire".

Le ministre Willy Borsus n'était pas présent mais son chef de cabinet adjoint, Pierre Pirard, a discuté quelques minutes avec M. Buslain.

Selon le collectif, le représentant du ministre Borsus s'est dit ouvert au dialogue et a proposé que tous les intervenants, y compris les chasseurs, débattent autour d'une même table. "Nous attendons cette réunion avec impatience", a conclu M. Buslain.