L’organisation des marchés hebdomadaires du pays est réglée par des dispositions édictées par le Conseil National de Sécurité (CNS). Il est utile d’insister sur le fait que ce n’est pas l’autorité communale qui a imposé le nouveau mode de fonctionnement en place depuis juin dernier, mais le CNS.

La ville d'Andenne indique : "Nous rêverions aux côtés de chacun qu’il n’y ait plus la moindre restriction à la fréquentation du marché, mais la Ville ne peut agir que dans les limites de ses prérogatives et ne peut empiéter sur les compétences d’un niveau de pouvoir qui lui est supérieur. Dans ce contexte, les services communaux en charge de l’organisation du marché veillent à réduire au maximum les inconvénients qu’entraînent les nombreuses obligations imposées tant aux ambulants qu’aux visiteurs. C’est ainsi que pour le marché qui se tiendra Place des Tilleuls ce vendredi 11 septembre, les accès sur le marché ont été augmentés et il y aura désormais deux entrées et deux sorties au total : une située à l’avant de la place (près de l’établissement « L’ Inédit »), et une seconde située à l’arrière de la Place des Tilleuls, du côté de la rue Bertrand. Par ailleurs, les couloirs latéraux seront supprimés ; incluant ainsi les terrasses Horeca de la place."

Lors du marché, les mesures générales du Conseil National de Sécurité restent bien entendu applicables : distanciation, sens de circulation unique, utilisation du gel hydroalcoolique, etc. Ces mesures prévoient également que les ambulants doivent porter le masque. A Andenne, le port du masque est également obligatoire pour les clients. Cette mesure est logique par rapport à l’obligation faite dans les commerces ainsi que pour la protection des ambulants.

La ville souhaite aussi tordre le cou à des rumeurs : non elle n'a jamais voulu supprimer le marché ! " Le Collège communal d’Andenne a reçu il y a quelques jours une pétition qui exprime « que les autorités communales souhaitent supprimer ou déplacer le marché et que cette mesure aurait des conséquences fatales pour le centre-ville et ses commerces. » Prêter une telle intention à la Ville n’a aucun sens et ne repose sur aucune décision ou projet de la part de l’autorité communale. Il est clair que le Collège communal n’a jamais eu la volonté de supprimer ou de déplacer le marché. Ce n’est pas vrai, et ceux qui diffusent cette information le savent parfaitement et trompent les Andennais délibérément. Nous souhaitons affirmer clairement pour ceux et celles qui pourraient être trompés par ce type de rumeur : jamais l’autorité communale n’a voulu supprimer ou déplacer le marché et nous savons que celui-ci est apprécié par une grande partie de la population. La cohabitation de commerçants ambulants avec les commerçants permanents sur la Place des Tilleuls a un effet positif pour le centre-ville."