Dimanche, on apprenait que le refuge Animaux en péril avait procédé à une opération de sauvetage, jeudi, de 251 petits animaux (213 lapins et 38 cobayes) dans un élevage illégal, avec l’aide de l’ASBL Le rêve d’Aby, basée à Gembloux.

L’élevage illégal est situé à Loyers, apprend-on lundi. Les animaux y vivaient dans un état déplorable, enfermés dans des cages et sans disposer d’éléments essentiels à leur bien-être comme de la nourriture, de l’eau et des soins.

Examinés par des vétérinaires, les animaux souffraient de déshydratation, présentaient des griffes trop longues et étaient infestés de parasites internes. Ils ont été sauvés et transportés dans onze refuges.

Une enquête a été diligentée par la section "Fraudes" du Service enquêtes et recherche (SER) et du Service appui canin de la Police Namur Capitale. Ce qui a permis de procéder au contrôle de cette habitation de Loyers en collaboration avec l’Unité du bien-être Animal du SPW (UBEA).

"Sur place, de nombreux objets ont été saisis et deux personnes ont été interpellées dans le cadre de diverses escroqueries et suspicion de fraudes telles que trafic d’animaux, travail au noir et fraude fiscale", indiquent lundi le parquet et la zone de police de Namur.

L’une de ces personnes interpellées a été incarcérée car elle faisait déjà l’objet de deux ordonnances de capture dans le cadre de condamnations antérieures.