Namur Depuis quelques mois, l’une des commerçantes les plus dynamiques de Namur rassemble autour de sa sauce bolo.

Heloise Richard est une de ces personnes qui rassemblent. Elle lance plein d’idées, rebondit à celles qui lui sont proposées, toujours avec entrain et bonne humeur. Dans la rue des Carmes où elle a déménagé L’Empreinte belge et La Cafète il y a 10 mois, on l’adore.

Les students aussi d’ailleurs. Ils la connaissent d’autant plus depuis qu’elle a lancé les mercredis, c’est spaghetti entre amis. Heloise Richard, 30 ans, a reproduit à Namur cette initiative qu’elle a croisée ailleurs.

"Une amie (Adélaïde Blondiaux, créatrice du salon Hope) m’a emmenée à un mardi spaghetti dans la région de Dinant. Le principe, c’est de rassembler autour du plat le plus basique du monde les amis, les amis des amis et de créer du lien social. Ce sont des soirées où on ne sort pas son téléphone parce qu’on passe son temps à discuter. J’ai trouvé ça génial."

Au printemps dernier, Heloise a lancé son mercredi spaghetti entre amis. "Il y en a eu une quinzaine en tout, moins pendant l’été. J’ai relancé ça à la rentrée scolaire, mais à raison d’une fois par mois. À un rythme hebdomadaire, ça devenait un peu contraignant", précise celle qui offre les pâtes, la sauce bolo et le fromage. Aux invités d’amener à boire - vin, softs, bière - ou un dessert.

"On ne se connaît pas forcément et on se retrouve à bavarder, toutes générations confondues", se réjouit cette Carolo d’origine qui vit à Bruxelles, mais va revenir s’installer à La Plante. "C’est un peu une façon de lutter contre l’envahissement des réseaux sociaux. ici, on sociabilise, mais en face à face et sans téléphone", analyse-t-elle.

La Jauche varie fort. "On s’est déjà retrouvé à une poignée ou à une cinquantaine quand on peut manger dehors. Mais cette fois-là, c’est un peu trop nombreux pour que les gens échangent avec ceux qu’ils ne se connaissent pas", commente Heloise.

Que faire pour être invité ? Outre le fait de connaître un invité qui vous y emmènera ? "Les personnes intéressées par ce genre de rencontre peuvent se présenter au magasin. On fera connaissance et ce ne seront plus des inconnus, ils seront invités à l’occasion", conclut la jeune femme.