Ce jeudi après-midi, le parquet de Namur est revenu sur plusieurs dossiers dramatiques. Avec des avancées judiciaires pour certains d'entre eux.

Ainsi, nous avons appris que l'enquête concernant l'assassinat de Wivine Marion, tuée le 1er novembre 2018 alors qu'elle faisait son jogging à Boninne, touche à sa fin. L'auteur présumé de faits, Xavier Van Dam, également inculpé pour agression sexuelle dans cette affaire, fait actuellement usage de son droit au silence. L'enquête est pratiquement bouclée. Le dossier sera prochainement envoyé au parquet de Namur qui l'analysera et tracera un réquisitoire de renvoi. Suivra ensuite tout le règlement de la procédure pour une fixation, plus que vraisemblablement devant la cour d'assises.

Mort de Marielle Tournay : enquête bientôt bouclée

L'enquête concernant le meurtre de Marielle Tournay, survenu dans la nuit du 27 au 28 novembre 2019 à Assesse, est elle aussi pratiquement bouclée. Il restait un devoir d'enquête à réaliser en septembre dernier. Celui-ci a été fait. Le dossier sera prochainement communiqué au parquet de Namur pour tracer un réquisitoire de renvoi. L'auteur présumé des faits, Luc Nem, est son ancien compagnon. L’autopsie avait révélé que la victime avait reçu de violents coups de poing ou de pied. L'homme a formulé des aveux partiels durant l'enquête.

Parricide à Couvin : le suspect libéré sous conditions

Le 9 mai dernier, Mathieu Deneyer, un habitant de Brûly-de-Pesche (Couvin) a tué son grand-père âgé de 78 ans à son domicile de la rue Haut-Brûly. La reconstitution avait eu lieu début septembre. Le jeune homme de 19 ans, inculpé du chef de parricide, a été libéré sous conditions par le juge d'instruction, indique le parquet de Namur ce jeudi. Par deux fois, la chambre du conseil de Namur avait rendu deux ordonnances de surveillance électronique mais le parquet avait à chaque fois fait appel afin que le suspect reste en détention préventive. Dans le cas présent, le juge d'instruction a ordonné la main levée du mandat d'arrêt. Décision non contestable par le ministère public.

Mort de Pablo dans la Sambre à Namur : des expertises toujours en cours

L'enquête concernant la mort du jeune Pablo Spinewine, qui s'est noyé dans la Sambre à Namur le 26 juin dernier, est quant à elle toujours en cours. Si la thèse de l'intoxication a déjà pu être écartée, d'autres expertises sont toujours en cours. Elles doivent permettent de déterminer les différentes responsabilités. Le jeune homme aurait été électrocuté par la rambarde de sécurité à laquelle il s'était accroché. « On doit connaître les causes techniques du décès. Savoir s'il y a eu des négligences, de qui et comment ? Savoir qui a commis une faute. Cela a son importance d'un point de vue pénal », explique le procureur du Roi Vincent Macq.