Vendredi passé, lors du premier Conseil provincial de la rentrée, la conseillère Ecolo Isabelle Gengler a exprimé le désarroi des Écologistes namurois face aux choix de Province de ne pas privilégier les circuits courts et l’économie locale pour son méga chantier de la MAP (Maison Administrative Provinciale).

"En effet, lors de la mise en place du projet, l’architecte avait privilégié l’utilisation du mobilier de récupération issu de la Ressourcerie, et donc issu de l’économie sociale et circulaire. Vendredi la Province annonçait, revoir ses ambitions à la baisse et ne prévoir du mobilier récupéré que pour ses espaces fermés et privilégier l’achat de mobilier 100 % neuf pour tous les espaces partagés (la majorité des surfaces).Pour Ecolo, il s’agit malheureusement d’un rendez-vous manqué avec l’économie sociale et circulaire namuroise, qu’il aurait été particulièrement utile de privilégier !"

Pour rappel, le projet de construction de la Maison Administrative Provinciale, mis en route depuis 2018, se veut exemplaire en matière de développement durable tant dans son fonctionnement que dans la construction et l’aménagement du bâtiment.

Pour les écologistes Namurois il n’était pas concevable d’approuver cette décision: “Le choix de la province de privilégier le neuf à l’occasion, de ne pas apporter son soutien à l’économie sociale et circulaire et d’accorder plus de poids à l’esthétique qu’à l’ergonomie et au confort des travailleurs, dans les critères du cahier des charges nous conduit à voter contre ce point.” a conclu la conseillère Ecolo Isabelle Gengler.