132 oriflammes voient le jour sur les filins d'artères namuroises
L'Agence Namur-Europe-Wallonie (NEW) a réfléchi ces dernières semaines à une manière d’occuper les filins qui garnissent les artères namuroises, compte tenu de leur disponibilité en l’absence d’événements namurois pendant les mois de la campagne (juillet, août et septembre 2020) suite aux mesures édictées pendant la crise. La création d’un contexte d’ambiance est de nature à soutenir les commerçants, les secteurs de l’Horeca et du Tourisme de la Capitale wallonne.

Pour NEW, Frédéric Laloux explique : "Nous avons lancé un appel aux citoyens sur facebook afin qu’ils nous partagent leurs plus belles photos de Namur avec, comme point de départ, les 4 thématiques suivantes : Namur, ville de patrimoine, Namur, ville d’eau , Namur, ville de culture, Namur, c’est nous. Treize citoyens ont répondu à notre appel : Julien Coquel, Bernard Dacier, Alice Delchambre, Richard Dessart, Pierre de Dobbeleer, Damien Dupuis, Patrick Engels, Murielle Lecocq, Bernadette Paris, Nadia Renard, Michel Villan, Joachim Wilikin et Vincent Wilmotte. Nous avons complété ces photos avec notre photothèque et les apports du Syndicat d’Initiative de Jambes, de la Citadelle de Namur, de l’Office du Tourisme de Namur, du Service Public de Wallonie, de la Fédération du Tourisme de la Province de Namur et de Wallonie Belgique Tourisme."

Résultat ? " Nous avons installé 132 oriflammes recto verso de 3 dimensions différentes afin de couvrir un maximum d’artères de Namur centre." Vous pourrez trouver les dispositifs sur les axes suivants : 44 oriflammes de 100/250 cm Rue de Fer, rue de l’Ange et rue de Marchovelette, 52 oriflammes de 100/200 cm Avenue Jean Materne, chaussée de Louvain et rue Patenier , 36 oriflammes de 100/150 cm Rue du Pont, rue Emile Cuvelier, rue Saint-Jacques, rue de Bruxelles.

De juillet à septembre, une campagne de diffusion sera faite sur instagram (@namur_capitale) et facebook (@namurcapitale). Cette dernière s’inscrit dans la dynamique de «visit wallonia» pour la relance du secteur du tourisme. Les internautes pourront ainsi découvrir l’ensemble des photos utilisées.