La présentation du budget 2020 montre à quels postes la Ville compte dépenser son budget extraordinaire

Chaque année à cette époque dans chaque commune, on se frotte à l'exercice du budget prévisionnel. Il en est longuement question ce mardi soir au conseil communal de Namur.

"Le budget extraordinaire 2020 s’équilibre à un montant de 53 millions € au global (exercice propre et exercices antérieurs) financé de la sorte : 21 millions € par emprunt ; 16 millions € d’emprunts neutres, c’est-à-dire compensés par une recette équivalente à la charge d’emprunt (intérêts et capital) pour le projet « ADEPS » (financement FWB); 9,9 millions par subsides en provenance d’autres niveaux de pouvoir ; 5,8 millions € par prélèvement sur le fonds de réserve extraordinaire (dont essentiellement le financement du FRIC qui doit transiter par un fonds de réserve dédicacé à cet effet) ; 350.000 € par intervention de tiers", détaille Maxime Prévot en charge des Finances et du Budget.

Comme prévu dans la Déclaration de politique communale, ce budget extraordinaire comporte essentiellement les moyens pour poursuivre ou achever les projets en cours, assurer le maintien du patrimoine communal dans sa diversité et donner à l’administration les moyens de fonctionner, explique le bourgmestre qui met en avant les dépenses suivantes:

  • Plus de 11 millions € pour les voiries communales: 9,5 millions pour les travaux de voiries financés par le FRIC (RW) et 1,8 millions pour des travaux sur fonds propres ;

  • 6 millions € pour des travaux aux piscines dont les montants devront encore être précisés. Ne cachons pas que les coûts de rénovation de la piscine de Salzinnes (qui date du milieu des années 50 !) s’annoncent titanesques… ;

  • 5,4 millions € pour des travaux dans nos écoles, en diverses implantations et hors la réalisation future de la nouvelle école de Basse Enhaive qui sera prise en charge par le privé en qualité de charges d’urbanisme ;

  • près de 1,6 million € pour des mises en conformité sécurité de bâtiments ;

  • 1,2 million € pour des travaux à diverses infrastructures sportives ;

  • 1,2 million € pour des travaux au patrimoine communal dont le passage Wérenne ainsi que les fontaines ;

  • 920.000 € pour des honoraires pour le projet de rénovation du stade des jeux et du théâtre de verdure et des travaux à la Citadelle ;

  • 775.000 € pour des travaux en matière de mobilité ;

  • 550.000 € pour l’infrastructure informatique qui poursuit sa remise à niveau.