Namur

Les sacs bleus pourront accueillir les ports de yaourt et emballages en plastique qui devaient auparavant aller dans le sac jaune, qui coûte plus cher à l'unité.

A partir du 1er octobre, de nouveaux emballages en plastique pourront être mis dans le sac PMC et ce dans toute la province. C'est une bonne nouvelle à plus d'un titre. A la fois pour votre portefeuille car ces nouvelles matières sortiront de votre sac beige (0,50€ le sac de 30 litres et 1€ le sac de 60 litres) pour rejoindre votre sac bleu (0,15€ le sac de 60 litres) mais également pour l’environnement car ces déchets collectés seront recyclés. Qui dit recyclage dit autant de ressources premières non utilisées.

Que peut-on metre dans le sac bleu aujourd'hui?

Actuellement, seuls les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques et les cartons à boissons sont autorisés dans le sac PMC.

Que pourra-t-on mettre dans le sac bleu dans 3 semaines?

Pots de yaourt, raviers de champignons, barquettes et raviers en plastique et en aluminium, pots de fleurs, sacs et films en plastique

Faudra-t-il acheter des nouveaux sacs?

Non: la modification ne concerne que les déchets collectés, les sacs bleus restent valables indéfiniment même si à une époque, on avait envisagé des sacs mauves. Par la suite, un nouveau visuel apparaitra sur les sacs bleus mais cela ne changera rien ni à sa couleur, ni à son prix ni aux lieux où ils seront vendus : votre supermarché, votre magasin de proximité, etc. Le calendrier de collecte reste également inchangé.

Pourquoi un nouveau tri est-il mis en place?

Car celui-ci permet de collecter et de recycler encore plus d’emballages plastiques. Cela signifie une baisse possible des déchets résiduels de 6 à 8 kilos, et l’utilisation de moins de nouvelles matières premières, d’énergie et de CO2. Une bonne nouvelle pour votre portefeuille et l’environnement.

Autres avantages: moins d'autocollants rouges potentiellement apposés sur les sacs par le BEP au moment de la récolte. Ce qui présente un avantage tant pour son propriétaire qui est normalement tenu de le reprendre et de refaire un tri correct que pour le service propreté qui devait ramasser ces sacs traînant sur les trottoirs. Une petite économie pour la collectivité puisque les sacs bleus refusés et laissés à l'abandon finissaient à l'incinérateur.

Plus d’informations: www.lenouveausacbleu.be