Namur

Le chantier était bien sécurisé et balisé, mais le jeune homme se serait aventuré très haut et aurait chuté de 20 mètres

Quand on est jeune, "on se sent téméraires et invincibles. Mais un tel accident est tellement vite arrivé. Pour une connerie..." Le parquet de Namur aimerait sensibiliser le public alors qu'un jeune homme, Alexandre Schmitz, vient de mourir suite à une chute sur un chantier namurois: les zones en travaux ne sont pas des terrains de jeux.

Un étudiant en coopération internationale au campus provincial est décédé la nuit de mardi à mercredi après avoir fait une chute mortelle dans le chantier de l'ancien Grand Manège, dans le quartier Rogier à Namur. Il semble que le jeune homme de 21 ans, originaire de Messancy, soit tombé de plus de 20 mètres, mais cette information reste à confirmer. A-t-il grimpé  sur une cage d'escalier, une balustrade ou un échafaudage lorsque l'accident est arrivé?

La magistrate de garde sait qu'il revenait avec deux copains d'une soirée étudiante au Bunker. Le trio avait un peu bu, mais ne semblait pas en état d'ivresse. La sécurisation du chantier qui verra à teme arriver un pôle musical n'est pas mise en cause. Les travaux étaient bien balisés: les secours ont meme eu des difficultés à y accéder, surtout en pleine nuit.

Malgré une intervention rapide et des soins prodigués pendant une heure et demie sur place pour tenter de le stabiliser, le jeune homme est décédé. Ses deux copains sont sous le choc.