Maxime Prévot s’est réjoui du rôle grandissant de Namur comme capitale

NAMUR La garden Party, le samedi matin, dans les jardins du maïeur, c’est un moment convivial des Fêtes. Les Soçons sont invités à prendre l’apéro après le discours du bourgmestre.

Maxime Prévot (CDH) s’est réjoui du rôle grandissant de Namur en tant que capitale wallonne. À ses yeux, c’en est fini de l’époque où Namur souffrait de l’ombre que lui faisaient Liège et Charleroi. En 2010, le parlement wallon a approuvé un décret instituant pleinement la cité comme capitale de la Région wallonne. Cette année, le gouvernement wallon a fait le choix de Namur comme siège de la future École d’administration publique que lui disputait Charleroi. “Les esprits blasés ne se lassent pas d’objecter que cette école d’administration n’entraînera pas à Namur une nuée d’emplois nouveaux. Certes. Mais l’enjeu était autre. Il s’agissait de faire respecter notre statut de capitale politique et administrative. Il s’agissait surtout de donner à la future école les meilleures chances de succès en la plaçant idéalement au cœur du territoire wallon” , a-t-il déclaré.

Pour lui, l’identité wallonne va de pair avec développement La 6e réforme de l’État donnera aux Régions de nouvelles compétences. Namur s’est d’ores et déjà préparée à cette échéance, a souligné M. Prévot. Avec le BEP, la Ville a recensé les bâtiments disponibles pour accueillir de nouvelles administrations.

Pour le maïeur, Namur a “un devoir d’excellence, un rang à tenir . Et nous pensons sans fausse modestie que Namur se distingue dans un grand nombre de ses domaines de compétences.” Et de citer quelques belles réalisations pionnières : bia vélos, première résidence service sociale, ressourcerie, Namur est à un tournant de son histoire… Namur va changer : Et de citer la future gare des bus, la caserne des pompiers, le palais de justice, la revitalisation de Bomel, le Plateau de Bellevue…



© La Dernière Heure 2012