Le Gouvernement de Wallonie a adopté, ce jeudi, la liste des Villes et communes sélectionnées à la suite de l’appel à projets « Communes pilotes Wallonie Cyclable » qui avait été lancé en septembre 2020, sur proposition du Ministre de la Mobilité Philippe Henry.

173 candidatures ont été transmises au SPW Mobilité et Infrastructures : les dossiers recevables ayant obtenu au moins la moitié des points ont été sélectionnés, ce qui représente un total de 116 communes, pour un subside global de 61 ,2 millions d’euros, soit 21,2 millions de plus que l’enveloppe initialement prévue pour cet appel à projets. Ce soutien est 10 fois supérieur au précédent appel à projets de 2012.

Pour rappel, l’objectif est d’élaborer dans ces communes une véritable stratégie de développement de l’usage du vélo au quotidien, à travers un réseau structurant qui relie différents pôles d’attractivité (gare, commerces, zoning, administration, hôpital, école etc.).

Autre critère déterminant : l’amélioration du confort et de la sécurité des cyclistes, grâce à l’aménagement d’infrastructures séparées ou à la limitation et le contrôle de la vitesse.

Le projet devait également prendre en compte la problématique du stationnement des vélos, ainsi que la sensibilisation à la pratique du vélo comme mode actif (organisation d’un brevet cyclistes dans les écoles par exemple).

Des catégories de communes ont été fixées en fonction du nombre d’habitants. Pour chacune des catégories, un montant a été déterminé : cela va de 150.000 euros pour des entités comme Viroinval ou Hotton à 1,7 millions pour les Villes de Charleroi, Namur, Mons ou Liège. Notons que les deux communes étant arrivées en tête du palmarès sont Arlon et Ottignies-Louvain-La-Neuve qui recevront 1,2 millions d’euros.

La volonté de soutenir les communes en matière d’infrastructures de mobilité active ne s’arrêtera pas là. Le Ministre de la Mobilité prépare déjà une suite à cet appel à projets pour les années 2022-2024.

Voici le montant des subsides pour les Communes des Provinces de Namur et Luxembourg :

Andenne : 300.000 euros

Arlon : 1.200.000 euros

Assesse : 300.000 euros

Aubange : 500.000 euros

Bastogne : 500.000 euros

Beauraing : 300.000 euros

Bertrix : 300.000 euros

Ciney : 500.000 euros

Couvin : 300.000 euros

Dinant : 300.000 euros

Doische : 300.000 euros

Durbuy : 300.000 euros

Eghezée : 500.000 euros

Floreffe : 300.000 euros

Florennes : 300.000 euros

Gembloux : 750.000 euros

Gesves : 300.000 euros

Gouvy : 150.000 euros

Habay-la-Neuve : 300.000 euros

Hotton : 150.000 euros

Jemeppe-sur-Sambre : 500.000 euros

La Bruyère : 300.000 euros

Libramont : 300.000 euros

Marche-en-Famenne : 500.000 euros

Namur : 1.700.000 euros

Nassogne : 150.000 euros

Neufchâteau : 300.000 euros

Saint-Hubert : 150.000 euros

Sambreville : 750.000 euros

Tintigny : 150.000 euros

Viroinval : 150.000 euros

Virton : 300.000 euros

Walcourt : 500.000 euros

Yvoir : 300.000 euros