Le chantier du Passage Wérenne a officiellement commencé. C’est parti pour un peu plus de 90 jours de travaux qui vont, encore un peu plus, changer la face du quartier de la gare. 

"C’est la même entreprise qui s’occupe des deux lots de travaux, respectivement la rénovation des sols, de l’égouttage, la restauration des façades et de la pose d’équipement (et notamment des caméras de surveillance), ainsi que la restauration des verrières, l’adaptation des suspentes et la mise en place de casquettes aux entrées de la galerie", explique Tanguy Auspert, l’Echevin en charge du Patrimoine

Pour les puristes, il est à noter que le dossier respecte l’aspect art-déco du site. Le montant des travaux est de 589.553 euros. Ils ont été évoqués une première fois en 2018. Le dossier était porté Arnaud Gavroy, alors Echevin de l’Aménagement du Territoire. Après plusieurs passages en Conseil (en 2019 et en 2020), après la réalisation de 4 cahiers des charges suite à l’irrégularité des offres reçues, les échafaudages viennent d’être posés.

"L’objectif est notamment de redorer le blason de ce haut lieu du commerce tombé en décrépitude avec les années. Il s’agit surtout de rendre à ce passage public une homogénéité sur toute sa longueur ainsi qu’en façades d’entrée (place de la Station et rue de l’Inquiétude) et une mise en valeur de ses atouts, dont la verrière. Il est évident que les futurs travaux s’inscrivent dans la logique de redynamisation du quartier de la Gare. "

Si le sol et la verrière sont dans le giron de la Ville de Namur, les façades des commerces ne le sont pas. Il a donc fallu trouver les différents propriétaires et entrer en contact avec ceux-ci et obtenir leur accord. "Sur cet aspect du dossier, j’ai pu compter sur le soutien de ma collègue Stéphanie Scailquin, Echevine du Commerce et de l’Urbanisme", conclut Tanguy Auspert.