Namur Après le tragique décès de Loïc, 12 ans, sur les voies, la suppression des trois passages à niveau de Jambes devient urgente.

Après le tragique accident où le jeune Loïc a perdu la vie il y a quelques jours, la question de la sécurisation des passages à niveau sur le territoire namurois a à nouveau été posée jeudi soir lors du conseil communal. C’est Eliane Tillieux qui a interpellé le collège.

Il y a effectivement une volonté d’Infrabel de fermer les 3 passages à niveau de Jambes : avenue Materne (gare), Géronsart et Velaine. "Un permis avait été déposé en 2016 pour la gare mais la procédure n’a pas abouti. Une nouvelle demande devrait être déposée mais le timing n’est encore connu à ce jour. Nous allons réinterpeller Infrabel pour accélérer le processus", promet l’échevine de l’urbanisme Stéphanie Scailquin. "L’accident malheureux de cette semaine nous montre l’obligation d’aboutir à des solutions rapidement."

On se souvient que la fermeture du passage à niveau avait coincé il y a quelques années. "Nombreux sont les habitants à traverser le rail dans leurs déplacements entre leur domicile, l’école, les commerces ou encore des clubs sportifs. Les aînés aussi ne doivent pas être oubliés. La passerelle envisagée séparait les quartiers davantage qu’elle ne les reliait, comme relayé par les nombreuses réclamations", rappelle Stéphanie Scailquin.

Du nouveau se profile. "Une demande de permis a été rentrée par Infrabel au service urbanisme ce 11 mars pour la réalisation rue de Dave d’un passage inférieur, d’un couloir sous-voies et aménagements de voiries." Une réunion d’information pour les riverains sera bientôt programmée.