Si 88 à 95% des résidents des maisons de repos du CPAS sont vaccinés, seuls 48 à 73% des membres du personnel le sont. Si Namur est dans la moyenne wallonne (56%), les disparités entre établissements peuvent poser question. « S’il est légitime de s’interroger, chacun est libre de son choix et il faut le respecter », précise le président du CPAS Philippe Noël. « Certains chiffres sont sortis dans la presse et cela a donné lieu à des commentaires très agressifs sur les réseaux sociaux. Ces personnes ne le méritent pas. Au vu de leur investissement, on ne peut certainement pas remettre en cause leur altruisme. Toutes les mesures sont prises pour que leur travail soit optimal. Il n’y a d’ailleurs plus de cas dans les MRS. On a tout fait pour les sensibiliser et on continue. Je suis convaincu que le temps fera son œuvre. » Une situation qui n’a pas d’impact sur le taux de remplissage des établissements qui est de 95%.