L’été dernier, les fourmis rouges de Nicolas Eres avaient colonisé plusieurs murs du centre-ville, clin d’œil à la nature qui finit toujours par reprendre ses droits. Cet été, c’est Bob Verschueren qui apporte sa contribution artistique au paysage urbain dans le cadre de Sculptures dans la Ville. Depuis plus de quarante ans, cet artiste belge porte ses réflexions sur le lien, parfois ambigu, entre l’homme et la nature. Il a réalisé plus de 380 installations, en Belgique et partout dans le monde. A partir de végétaux qu’il récolte, recycle, transforme, il crée des œuvres éphémères en interaction avec l’architecture et l’environnement. Cinq installations seront exposées du 18 juin au 31 août à Namur. Au Musée des arts décoratifs, «La Limite» se présente sous la forme d’un cône géant dressé à partir de branchages au milieu de l’orangerie.

Avec «L’arbre à paroles», place de Québec, on découvre des pots de fleurs qui ressemblent à des cloches et font écho à l’église Saint-Loup toute proche. Dans les Jardins du Maïeur, un énorme cube en bois semble tomber du ciel et se fissurer comme une coquille d’œuf. «La graine», c’est le nom de cette installation qui évoque une semence tombée sur le sol qui se met à germer. Un peu plus loin, sur le balcon du Bourgmestre, «Trois fleurs» portent un regard ironique sur le jardinier qui rêve de domestiquer la nature. Ici, ce sont les outils du jardinier, pelles et transplantoirs, plantés dans des pots en terre cuite qui constituent les fleurs. Pas besoin d’arrosage ni d’entretien!

Place de l’Ange, une ronde de pots semblant déverser un tapis verdoyant a des allures de conciliabule. Bob Verschueren a baptisé cette installation «Pow-Wow» en référence aux rituels de guérison et aux cérémonies festives des Amérindiens. Comme pour toutes les œuvres, chaque passant est libre d’y trouver sa propre signification. «Depuis des siècles, l’homme porte atteinte à son environnement sans comprendre qu’il se met lui-même en danger. À travers mes installations, je souhaite juste stimuler les gens à réfléchir sur leur relation avec la nature. Tout ce qui permet de montrer les éléments de la nature sous un autre regard m’intéresse. » confie l’artiste. Plus d’informations : Office du Tourisme de Namur www.namur.be et www.visitnamur.eu.