Le vendredi 23 avril, Comac (section Namur) le mouvement étudiant du PTB, organise un premier rassemblement « pas touche à l’Arsenal » entre 13h et 13h30 près de l’entrée de l’Arsenal (Boulevard Frère Orban à Namur) pour lutter contre la fermeture de ce dernier et apporter son soutien aux 17 travailleurs dont l’emploi est en danger, pour ne pas dire plus. Ces derniers ont déjà annoncé se mettre en grève jusqu’au 28 avril.

Pour rappel, l’Université de Namur a décidé ce mardi de fermer l’Arsenal. Autrement dit, le restaurant universitaire permettant aux étudiants de profiter d’un repas sain à prix démocratique. « La direction de l’Université de Namur prétend vouloir une « gestion inspirée des grandes entreprises » en ce qui concerne les repas offerts aux personnels et étudiants », explique Éline Bouillon, vice présidente de Comac Namur. « Or, le rôle d’une université est d’apporter les moyens matériels pour étudier dans des conditions favorables et prétendre que l’Arsenal ne correspond pas aux besoins des étudiants est une erreur. » Ces derniers ont lancé une pétition. En moins de 24 heures, elle a rassemblé plus de 2.400 signatures. Un rassemblement sera donc organisé près de l’entrée de l’Arsenal. « Nous voulons d’abord montrer notre opposition à la fermeture et demandons que la direction de l’Unamur revienne sur cette décision, mais nous sommes là aussi pour témoigner de notre solidarité avec les travailleurs qui font tourner l’université et l’Arsenal et dont l’emploi est aujourd’hui en danger. »