La ville de Namur a voté à une prime en complément de la prime habitation de la région wallonne pour travaux d’isolation ou d’installation de chauffage performant et écologique. "Nous souhaitons soutenir les namurois(es) dans leur démarche en faveur de la lutte contre le réchauffement climat en offrant une PRIME à la réalisation d'un audit énergétique de leur logement et ce pour rendre plus accessible financièrement cette première étape obligatoire pour accéder aux autres primes régionales en amenant à une réflexion globale sur l’état de son bâtiment", explique l'échevine de la transition Charlotte Mouget, ravie de voir son initiative validée à l'unanimité.

Côté budget, cette prime remplace le plan Rénov-énergie qui avait été initié par la Ville en 2018. Namur avait désigné deux experts en énergie dans le privé afin d’aider et accompagner toutes celles et ceux, citoyens, commerçants, mais aussi entreprises qui désirent rénover leur bâtiment, mais qui ne savaient pas comment s’y prendre ou par où commencer. Plusieurs réunions publiques d'informations avaient eu lieu. Les experts étaient gratuits pour les personnes qui les consultaient, mais la ville leur octroie un petit pourcentage du budget des installations solaires dès signature du bon de commande. L'opération avait été renouvelée en 2019.

"Nous avons tiré les leçons de ce projet et tiré profit de l’instauration d’un nouveau régime de primes logement au niveau régional, pour ajuster et améliorer notre dispositif de soutien à la rénovation des logements", justifie l'échevine. "Le coût élevé de l’audit (1.000 à 1.500€) constitue néanmoins un frein à la réalisation des travaux de rénovation énergétique, malgré l’existence de la prime régionale. D’où l’idée de compléter cette prime régionale par une prime namuroise pour nos concitoyens."

Concrètement, la prime namuroise proposée sera accordée selon les mêmes conditions que celles imposées par le SPW, ce qui sera très simple en terme de suivi administratif pour la Ville. L’octroi de cette prime sera subordonné à l’octroi préalable de la prime attribuée par la région. Le montant de la prime namuroise correspondra au montant de celle accordée par la région, avec un maximum de 500 € par audit, en sachant que le montant de la prime régionale est fonction de la situation financière des demandeurs, avec un minimum de 110 et un maximum de 660€. Le montant cumulé des primes communale et régionale ne pourra pas, évidemment, dépasser le montant des factures correspondant à la réalisation de l’audit logement.

"En ce qui concerne l’accompagnement des candidats rénovateurs après le passage de l’auditeur, notamment pour l’analyse des devis et le suivi des travaux, nous pourrons renvoyer les personnes intéressées vers les guichets de l’énergie situés à Namur et vers notre climatologue Damien Foguenne. Nous espérons octroyer 200 primes dès la première année. Le budget est par ailleurs déjà prévu pour 2021", conclut l'échevine Charlotte Mouget.