On se doutait que l’ouverture des terrasses attirerait la foule Place du Vieux et effectivement, ce samedi après-midi, elle était déjà noire de monde. Autant dire que tous les jeunes présents voient ce 8 mai comme une libération. "Cela fait des mois que l’on doit suivre nos cours à distance, que nos loisirs sont supprimés et qu’on ne peut plus voir nos amis dans un cadre festif", confie, Julie, 17 ans. "Cela fait vraiment un bien fou de retrouver cette vie sociale, de se poser, de discuter et de boire un verre. Entendre du bruit autour de soi, c’est finalement également rassurant."

© G.P.
Certains n’ont pas hésité à s’installer sitôt leur journée de travail terminée. "Je suis assistant en médecine interne et j’ai bossé cette nuit jusque 9h30 " explique Pierre, 25 ans. "Je suis simplement repassé chez moi prendre une douche et à 11h, j’étais Place du Vieux. Compte tenu de ma profession, je suis conscient que le Covid, ce n’est pas rien et dans mon hôpital, on a d’ailleurs des trentenaires en soins intensifs. Ceci dit, il est vraiment temps que la vie reprenne normalement."

 

© G.P.
A Jambes, c’était un peu moins l’effervescence. La Place de la Wallonie était théoriquement réservée aux établissements situés à côté mais ce samedi, aucune terrasse n’y était installée. Près du pont de Jambes, la Schtouff avait par contre retrouvé ses habitués. "Avec la glacerie à côté de mon établissement, je dispose d’une double terrasse et je peux donc accueillir 100 personnes", explique le patron Jérôme Boset. "Il n’y a quasiment que des têtes connues, c’est vraiment sympa de se retrouver. J’ai commencé il y a plus de 20 ans et je me retrouve quasiment seul dans le coin." Le Vauban, l’Europe, le Commerce et le Lagon bleu ont tour à tour cessé leurs activités alors que le 500 a été repris mais est toujours en travaux. "Avec les beaux jours qui arrivent, je devrais voir débarquer les touristes. Je ne sais pas si l’inauguration du téléphérique aura un impact mais l’année dernière, j’avais déjà senti les bienfaits de l’ouverture de la passerelle et ils devraient s’accentuer lorsque les aménagements du Grognon seront terminés."