Namur

Outre le nom, voici quelques nouveautés de la Maison de la Culture rénovée et agrandie

3 SALLES Outre la grande salle modulable jusqu’à 600 places, 2 nouvelles salles. La salle Tambour, circulaire ou en hémicycle, permet l’accueil de spectacles, débats, manifestations où ce dispositif non frontal est privilégié : approches sensorielles et immersives de la musique, spectacles de cirque, danse, battles de hip-hop, matchs d’impro, expériences numériques immersives dans le cadre du Kikk Festival, etc. Parmi les studios de répétition et d’enregistrement, l’un d’entre eux, situé sous le trottoir de l’avenue Golenvaux, permet d’accueillir 80 spectateurs.

© DR/SAMYN/Province de Namur/Veronesi

6 000 M2 Le Delta a été agrandi de 1 500 m2. Outre les salles de spectacle, il compte désormais 3 niveaux d’expos avec espace muséal, 1 foyer et 1 hall conviviaux, connectés, 1 terrasse panoramique, 1 centre de documentation en arts, 2 niveaux de bureaux ouverts, 3 salles d’animations, de formations et d’ateliers, 3 studios d’enregistrement et de répétition, 2 résidences d’artistes, 1 Delta shop, 3 commerces, 1 restaurant-brasserie et de nouveaux occupants outre le PointCulture (ex-Médiathèque) : les Jeunesses Musicales et la Rock’s Cool.

© DR/SAMYN/Province de Namur/Veronesi

LE PRIX Certains événements seront gratuits, d’autres payants (entre 1 € et 25 €), mais le passe Delta permettra un accès démocratique à la culture. À 15 € tarif plein (5 € toute une série de personnes dont les jeunes, les seniors et les précarisés), cette carte nominative est valable un an à partir de sa date d’achat qui permet des tarifs réduits sur l’offre culturelle, des avantages avec nos partenaires… Cette carte donne droit à des réductions sur le tarif plein pour favoriser la découverte et permettre au plus grand nombre de participer au champ culturel.

© DR/SAMYN/Province de Namur/Veronesi

COTÉ SAMBRE La résurrection de la rue des Bouchers est assurée, par un grand escalier public et hélicoïdal se lovant sous le tambour de proue pour la relier à l’avenue Golenvaux, la connexion par ascenseur au pont de France, des escaliers/gradins pour 500 personnes vers le chemin de halage, la connexion douce (y compris PMR) avec le chemin de halage, la connexion visuelle avec le grand mur sur la berge droite de la Sambre, au nord de la future Esplanade de la Confluence, et les connexions piétonnes au Grognon par le pont de France et du Musée notamment.

© DR/SAMYN/Province de Namur/Veronesi

Voici le discours de la députée provinciale à la culture Geneviève Lazaron qui aborde notamment le nouveau nom du bâtiment.

"C’est avec une joie très sincère que je vous souhaite - à mon tour - la bienvenue au DELTA, notre, VOTRE, haut lieu culturel provincial. La majorité provinciale a pour ambition d’insuffler une politique culturelle créatrice et dynamique dans une approche interdisciplinaire visant à renforcer la Culture dans son rôle de pilier du développement humain et démocratique.

Interrogé sur sa définition du mot « culture », André Malraux répondit « la culture est ce qui fait de l’Homme autre chose qu’un accident de l’univers. Elle est la réponse à la question de savoir ce que fait l’homme sur la terre ». Cette réflexion de l’auteur de « La condition humaine » m’amène à penser que la raison d’être d’une Maison de la Culture est de fournir à toutes et tous les moyens de comprendre le monde dans lequel nous évoluons, de permettre à chacun une réflexion sur les grands enjeux de notre société et de s’y exprimer. À l’heure où simplismes, populismes et nationalismes menacent l’équilibre de nos démocraties et plus largement de nos sociétés, la Culture et son rayonnement doivent être le phare guidant notre action politique.

Ma responsabilité, en qualité de Députée provinciale en charge de la Culture, est de faire en sorte que la Culture prenne toute sa place dans notre Province et que notre Province rayonne par la Culture. Depuis 2012, ma priorité est de rendre possible l’accessibilité de la Culture pour tous. En effet, à Namur ou en décentralisation, je veux défendre avec PASSION la Culture pour tous dans toutes ses expressions.

Le DELTA, comme institution dédiée aux activités socioculturelles doit désormais répondre aux besoins des acteurs et partenaires du territoire provincial mais aussi aux attentes de nouveaux publics. Je pense particulièrement aux publics les plus fragilisés. Notre ambition est de proposer une approche transversale, en lien avec des enjeux de société et donc avec les préoccupations concrètes de la population. A l’heure actuelle, nous observons en effet que bon nombre de plasticiens, de cinéastes, de metteurs en scène, de chorégraphes, de musiciens, outre le fait d’inscrire leur travail à la frontière floue de plusieurs disciplines, ils l’intègrent dans la réalité sociétale, en pleine adéquation avec la philosophie de ce que nous appelons un « Tiers-lieu ».

Permettez-moi de réagir aux nombreux commentaires repris sur les réseaux sociaux ou dans la presse à propos du Delta. Chacun a bien évidemment le droit de s’exprimer... alors que l’on aime ou pas le « look »de ce bâtiment c’est juste une question de goût. Que l’on se pose des questions sur le nouveau nom donné au bâtiment c’est compréhensible, cependant, il faut savoir que ce nom « Le DELTA » est le fruit d’une concertation souhaitée entre tous les agents provinciaux de la culture, ceux-là même qui vont faire vivre ce bâtiment.

Cette dénomination est sortie après de nombreux échanges et réflexions, elle représente toute une symbolique. Sachez également que ce nouvel outil répond aux nombreuses attentes tant du côté des acteurs culturels que des « consommateurs » de culture. Je profite de l’occasion pour saluer vivement tous les agents du service de la culture et les remercier pour leur dynamisme, leur professionnalisme avant, pendant, maintenant et après ce vaste chantier de travaux. Il est important également de souligner l’excellente collaboration entre Cœur de Ville et nos représentants du service de la Culture.

Cet espace est un véritable carrefour d’expression. Aussi, celui qui envisage ce lieu sous l’angle d’un lieu déconnecté du territoire se trompe. Le DELTA est à la fois la source et l’embouchure des créations et de la diffusion culturelle en Province de Namur. Bien plus qu’un immeuble d’exception, il est un ambassadeur, une carte de visite de notre Institution."