Namur

Les aires de jeux sur le territoire de Namur ont bonne mine

NAMUR Situées dans les parcs, les écoles ou à proximité d’habitations, les aires de jeux sont autant d’espaces de détente et de découvertes accessibles gratuitement aux enfants des quartiers et des villages.

Actuellement, le territoire communal en compte 67, dont 22 en dehors des écoles. Chaque aire est adaptée à la tranche d’âge concernée, à savoir de 3 à 6 ans, de 6 à 12 ans et 12 ans et plus. Elle doit être suffisamment robuste et durable. L’enfant est donc au cœur de chaque aménagement afin de répondre à ses attentes tout en garantissant la sécurité attendue par les parents.

C’est ainsi que chaque aire de jeux dispose d’un revêtement de sol de sécurité (copeaux de bois ou gomme coulée) ainsi que d’un panneau réglementaire d’informations. Chaque attraction revêt un ou des écussons attestant de la vérification de son bon état de marche selon les normes européennes.

Ces espaces nécessitent un soin particulier au regard de leur fréquentation. “Une aire a une durée de vie moyenne de 15, 20 ans”, commente l’échevin de la Jeunesse, Tanguy Auspert, qui dit avoir pris l’option d’assurer prioritairement la sécurité des utilisateurs en remplaçant des jeux ne répondant plus aux normes de sécurité.

C’est un budget de 100.000 € dont 75 % subsidiés par la Wallonie qui est alloué chaque année à cet effet en plus des 53.000 € consacrés à l’entretien au quotidien des aires de jeux.

C’est ainsi que depuis 2007, neuf aires de jeux ont été réaménagées : à Gelbressée, à Andoy (près de l’école), à Wépion (parc du Vierly), à Vedrin (salle Parmentier), à Champion (rue Nourri Cortil) et à Bouge sur la place de l’église Sainte-Marguerite.

Sans compter les trois aires reconfigurées en 2012 : à Flawinne (plaine des Seigneurs) - cela faisait trois ans que l’ancienne aire avait été démontée pour raison de sécurité -, à Dave (balle pelote) et enfin tout récemment à Jambes, au parc Astrid.



© La Dernière Heure 2012