Namur

Le tribunal correctionnel de Dinant avait condamné le prévenu à une peine de 18 ans de prison pour le meurtre de Giovanni Brasseur

Jhonny Holthzeimer de Noiseux a comparu devant la cour d’appel de Liège pour répondre de la mort de son voisin, Giovanni Brasseur, 45 ans. En septembre dernier, le tribunal correctionnel de Dinant l’a condamné à 18 ans de prison ferme. Les autres prévenus ont écopé de peines allant de 200 heures de travail à 12 mois de prison avec sursis probatoire. 

 Seul Jhonny Holthzeimer a fait appel de sa condamnation. Il espère voir sa peine diminuée en appel. Pour rappel, le 16 août 2016, Giovanni Brasseur a été victime de plusieurs agressions dont une mortelle dans son chalet situé à Noiseux près de Somme-Leuze. L’épouse de Giovanni Brasseur l’avait quitté pour son voisin. L’entente n’était donc pas au beau fixe. 

 Le jour des faits, la victime a plusieurs fois fait appel à la police, notamment pour des problèmes de bruits. Ensuite, l’homme a été littéralement battu à mort par plusieurs personnes dont Jhonny Holthzeimer. Les agresseurs lui ont notamment porté des coups de barre de fer au visage et des coups de poing. La victime avait un traumatisme crânien facial avec multiples fractures. Au départ, Jhonny Holthzeimer niait l’intention homicide. 

 Devant la cour d’appel de Liège, le prévenu n’a plus nié l’intention homicide mais a, par contre, rejeté la préméditation. Me Marc Preumont défend les parties civiles. 

 Laurence Maudou, au parquet général, estime qu’il s’agit d’un assassinat. Elle a demandé à la cour d’appel de ne pas descendre en dessous de 20 ans de prison. La défense a rejeté la préméditation et plaidé la clémence. 

 La cour d’appel de Liège devrait rendre sa décision le 26 avril prochain.