Grâce à cette technologie, Ores espère améliorer la qualité de son réseau

Le gestionnaire wallon de réseau de distribution d'électricité ORES mène actuellement une campagne de tests dans les provinces de Namur et de Luxembourg pour le contrôle de ses lignes électriques. Elle associe pour ce faire des drones et une intelligence artificielle.

Ces drones sont équipés d'une caméra qui réalise des clichés au-dessus des équipements de son réseau aérien. Les images sont ensuite traitées via une application utilisant l’intelligence artificielle : les différents éléments techniques installés sur les poteaux sont identifiés, les éventuelles anomalies ou détériorations sont détectées, les résultats sont comparés par le système même, qui améliore ainsi son fonctionnement et les « diagnostics » de manière progressive.

Le gestionnaire de réseau veut tester une technologie novatrice de pointe qui a déjà été mise en œuvre par Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution électrique français. Elle espère notamment évaluer les bénéfices pour la gestion du réseau et vérifier les projections d’économies de coûts, tablant sur une économie de 65 000 €uros par an.

Grâce à ces nouvelles technologies, Ores espère améliorer ses entretiens et la qualité du matériel pour une gestion plus efficace. De nombreux avantages devraient apparaître: moins de coupures de courant liées aux visites et/ou aux pannes dues à des anomalies ou à l’usure prématurée du matériel; gain de temps et meilleure efficience; amélioration de la sécurité et donc moins de risques pour le personnel de terrain; amélioration des programmes d’élagage en zones reculées; constitution d’une bibliothèque d’images techniques « vues du ciel » très précieuse pour les exploitants du réseau.

Evidemment, la société Ores explique qu'elle respectera toutes les précautions d'usage por l'utilisation de ce matériel: chaque vol fera l'objet d'une demande d'autorisation avec plans de vol précis et détaillés auprès des autorités compétentes et un travail de « focalisation » sera réalisé. Des clichés de grande qualité seront fournis grâce à un matériel très perfectionné mais ne concerneront que le matériel inspecté lui-même. Ce qui veut dire en fait que les images prises par ces drones respecteront parfaitement la vie privée des habitants des zones survolées.