Cette année, les Fêtes de Wallonie n'ont pas connu de feu d'artifices organisé par la Région wallonne. Mais la ville de Namur a proposé un spectacle sons et lumières sous forme de videomapping, une première dont les Namurois et visiteurs ont été les spectateurs sur l'Esplanade de la Citadelle. 

Osmose a été présenté vendredi et samedi à la nuit tombée. Il s'agit d'un show en videomapping projeté sur la façade du stade des Jeux, un édifice centenaire qui sera prochainement restauré. "Pour les artistes de Glitch et Elefan, disposer d'un bâtiment aussi grand et aussi long entièrement blanc, c'était idéal pour concevoir ce genre de spectacle", a indiqué l'échevine des Fêtes et du Tourisme Anne Barzin. Les artistes bruxellois ont imaginé une création sur mesure qui devait se dérouler pendant les Fêtes de Wallonie, à l'époque où l'on ne savait pas quelles mesures sanitaires seraient en vigueur. 

Les spectacles extérieurs son et lumière, qu'ils soient ou non en videomapping, ont le vent en poupe, notamment dans la capitale wallonne. "Cela fait partie de l'offre culturelle diversifiée de la ville de Namur, d'autant que ce genre de spectacles est très apprécié à la fois par le public familial et par les touristes. Il présente aussi l'avantage de mettre en valeur notre patrimoine", a poursuivi Mme Barzin. Si le programme estival n'est pas encore décidé, Namur a décidé de dédier un budget annuel de 125.000 euros pour réitérer son parcours Namur en lumière. "Etant donné le grand succès qu'il a rencontré l'hiver dernier, il reviendra chaque année. Il démarrera fin novembre en même temps que le marché de Noël et se terminera à la fin des vacances d'hiver", a conclu Mme Barzin