Namur

6 restaurants participent: on peut y aller avec son "tupperware" sans crainte

Le BEP Environnement et la commune de Philippeville lancent une action Restaurateurs destinée à inciter à éviter le gaspillage alimentaire. Il s'agit d'offrir une lunchbox pratique, solide et durable. Le but est d’inciter les clients des restaurants à emporter leurs restes de repas dans un emballage réutilisable, afin de réduire les déchets et éviter le gaspillage alimentaire.

La lunchbox est réutilisable, pratique et pliable. Elle permet de conserver et savourer le reste de son repas le lendemain. Les lunchbox seront distribuées dans les restaurants participants, qui seront identifiés par un autocollant apposé sur la vitrine. Les clients seront sensibilisés à revenir avec leur lunchbox ou une autre boîte de conservation réutilisable.

"Par sécurité, ne traînez pas à conserver au frais les restes que vous avez emportés. Mettez-les au frigo le plus rapidement possible et consommez-les dans une fourchette de 24 à 48 heures", recommande le BEP Environnement qui ne veut pas contrevenir à la sécurité alimentaire.

Quels restaurants participent?

Les Armes

Auberge des Quatre Bras

Le Mistral

L’Atelier des Marroniers

Le Phénicien

Il Gusto Giusto


Quelques chiffres qui parlent:

174 € – C’est en moyenne la somme que chaque Belge gaspille par an en jetant de la nourriture à la poubelle.

15 À 20 KG – C’est la quantité de nourriture que chaque citoyen gaspille par an en Belgique.

1,5 MILLIONS DE TONNES – C’est la quantité de gaspillage alimentaire en restauration collective et commerciale.


Au-delà de cete action lunchbox à Philippeville, chacun peur diminuer à son échelle le gaspillage alimentaire. Voici les recommandations du BEP Environnement:

Au self-service et en restauration collective, je me sers ou je demande une assiette plus ou moins copieuse selon mon appétit.

Au restaurant, je demande au serveur si les portions sont généreuses avant de me décider pour un menu complet. En cas de doute, j’attends avant de commander un dessert.

En cas de restes, je demande s’il est possible de les emporter à condition, bien sûr, de pouvoir les consommer rapidement.

Je n’hésite pas à partager avec les autres convives si je me rends compte que mon assiette est trop garnie.