Plus de deux cents agriculteurs manifestent jeudi depuis midi devant le siège du gouvernement wallon afin de défendre un plan stratégique wallon fort dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC). La manifestation se déroule à l'initiative de la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA). La Fédération des jeunes Agriculteurs (FJA) et la Fédération unie de groupements d'éleveurs et d'agriculteurs (Fugea) sont également mobilisées.

L'action engendre d'importants embarras de circulation à proximité de l'Elysette mais aussi dans tout le centre de Jambes (Namur). Il est interdit de circuler entre le pont de Jambes et le carrefour de l'avenue Materne et de la rue de Dave. Pas moins de 150 agriculteurs sont arrivés en tracteur.

Cette mobilisation intervient alors que le gouvernement wallon doit définir son plan stratégique relatif à la PAC 2023-2027. Les agriculteurs souhaitent défendre "un modèle d'agriculture familial, durable, agronomiquement applicable et qui dégage un revenu pour leurs familles", souligne la FWA.

Ils s'étaient déjà réunis vendredi après-midi et avaient pu rencontrer le ministre Willy Borsus (MR), en charge de l'agriculture. Ce dernier avait déclaré "qu'il était impératif de trouver un équilibre entre économie, rémunération du travail, délais pour pouvoir évoluer, accès des jeunes à la profession, accessibilité aux éco-régimes et transition environnementale."

La FWA espère avoir un nouvel échange constructif avec des membres de la majorité wallonne et que les décisions qui seront prises permettront à tous les agriculteurs wallons et leurs familles de continuer à travailler demain et de manière durable.