Namur Trois fois plus de monde qu’à Namur, selon Tanguy Auspert.

Ce WE portes ouvertes chez les pompiers de Namur a attiré la toute grande foule. Tanguy Auspert relève une double explication à ce succès : « C’est l’occasion pour le grand public de visiter la nouvelle caserne de Jambes et de satisfaire sa curiosité car on a beaucoup parlé de la zone NAGE ces derniers temps ». Interrogé sur l’ambiance à la caserne, le président de la zone Nage est satisfait : « Une concertation entre les représentants des travailleurs, le Collège et le Conseil de la zone avec les représentants de l’Intérieur aura lieu pour régler les derniers problèmes, notamment celui des plongeurs ». Le chef de corps des Pompiers, le Colonel Pierre Bocca, a été très surpris par le nombre de visiteurs : «Nous sommes fiers de montrer nos nouvelles installations et aussi toutes les activités de l’univers d’un pompier dans sa journée de travail classique : exercices, entretien du matériel, formations diverses, sports, … et les spécialisations possibles : grimp, plongeurs, gestion des nouveaux animaux de compagnie, tels les araignées et les serpents». 

Au menu de ces deux journées : une randonnée cyclo, des tours en camion de pompiers, des baptêmes de plongée, etc. Et des démos en tout genre : descente d’une civière en rappel, désincarcération d’un véhicule, extinction d’un incendie,… Nous avons pu rencontrer Lucie, 19 ans, prisonnière volontaire qui a été désincarcérée: « Je n’ai rien vu car j’étais protégée d’une couverture, mais les bruits et les coups sur la carrosserie sont impressionnants. Heureusement, les pompiers m’ont beaucoup rassurée ! ». Le Sergent Thiry nous a confié : « Il existe des voitures qui sont plus difficiles à désincarcérer que d’autres comme les Volvo, avec leurs renforts ! Le constructeur nous en a fourni les plans ». S’en est suivi l’incendie puis l’extinction de la carcasse de la voiture. Surprenant de voir la vitesse à laquelle le feu s’étend, la pollution que ça engendre et la rapidité à laquelle le feu est éteint !