Namur

Ville, armée et M. Camp , Bryan Job, veillent au grain

NAMUR Cet été, pas moins de 500 jeunes scouts et guides ont établi leur campement à Namur. Le camp d’été représente pour ses participants un moment privilégié dans l’année, riche de moments forts, d’une vie au contact de la nature et de rapports humains.

Afin d’accueillir tous ces jeunes dans un cadre sécurisant et accueil- lant, l’échevin de la Jeunesse, Tanguy Auspert, leur propose l’aide efficace de M. Camp du 29 juin au 11 août.

En l’occurrence, les jeunes sur le territoire namurois pourront compter sur les services de Bryan Job, un jeune Namurois de 24 ans. En temps normal, Bryan est employé au service jeunesse de la ville, chargé de l’accueil extrascolaire : “J’ai aussi été animateur pour l’association namuroise GPM (Gaieté-Passion-Montagne), qui organise des randonnées, en France et en Suisse. J’ai aussi obtenu mon brevet de moniteur de plaines de vacances”.

L’échevin Tanguy Auspert et M. Camp ont fait une visite de terrain au domaine militaire de Belgrade, où 250 jeunes Limbourgeois de 8 à 18 ans ont installé leurs quartiers d’été. Il s’agissait là du plus grand camp jamais organisé sur le territoire de la ville ! Toute la panoplie était représentée : des nutons aux scouts et guides, en passant par les louveteaux et les lutins.

La mission de M. Camp ? Jouer les relais entre la ville et les mouvements de jeunesse. Son rôle est à la fois informatif et préventif : “J’accueille les jeunes et je leur fournis différents plans et cartes de la ville, de la citadelle ainsi que les différents numéros de téléphone utiles : services de secours, médecins, pharmacies… Quand les 250 jeunes sont arrivés, s’est posé un problème de ravitaillement en eau, que j’ai solutionné avec eux”.

Cette visite de courtoisie s’est réalisée en présence du major Luc Delhoux (commandant du quartier Belgrade) et du commandant Olivier Severin (porte-parole de la Défense). “C’est encore assez méconnu, mais l’armée belge est un partenaire privilégié pour les mouvements de jeunesse”, commentent les deux officiers. “La Défense aime faire plaisir aux jeunes. Et dans le même temps, des vocations pour l’armée peuvent naître chez les jeunes scouts. On peut également acheter, chez nous, à bon prix, des couvertures, des vêtements, des casseroles, de la vaisselle…”



© La Dernière Heure 2011