Le 2 mars dernier, Geoffrey se balade dans le centre de Namur avec sa compagne quand il est bousculé par un passant. Il se rend immédiatement compte que son smartphone a disparu. Sa compagne compose alors son numéro et...entend le téléphone sonner à quelques mètres de là. Quand Geoffrey se rapproche de la sonnerie, elle retentit évidemment depuis la poche de celui qui l’a bousculé quelques instants plus tôt. L’homme sort alors un couteau de cuisine pour mettre ses poursuivants en fuite. Le prévenu, qui sera interpellé grâce aux caméras de surveillance de la ville de Namur, est également accusé du vol simple d’une veste coûtant 129 euros à l’Inno, le 26 février de cette année.

Lors de l'audience du 9 septembre, le prévenu reconnaissait le vol de la veste et le port du couteau de cuisine mais niait le vol avec violence du téléphone. Le parquet de Namur réclamait une peine de 18 mois de prison à son encontre. Le conseil du prévenu, Me Delhez, plaidait l’acquittement pour la prévention de vol avec violence, le téléphone n’ayant jamais été retrouvé, et surtout pas sur son client !

Le jugement est intervenu ce jeudi, le prévenu est condamné à une peine de 15 mois assortie d'un sursis de 3 ans pour ce qui excède la détention préventive déjà effectuée.