Un jeune homme né en 1989 a comparu, lundi matin devant le tribunal correctionnel de Namur, pour un vol avec violence commis dans un bar à champagne de Sombreffe, le 10 juin 2015. Le parquet de Namur a requis deux mois de prison à son encontre en tenant notamment compte de l'ancienneté des faits.

Selon la victime, hôtesse et gérante du bar à champagne, le prévenu et un de ses amis sont devenus agressifs car ils souhaitaient rester sur place malgré l'heure de fermeture de l'établissement. Ils ont finalement quitté les lieux après avoir pris un dernier verre. « A l'extérieur, la gérante s'est aperçue qu'ils s'intéressaient à des véhicules garés à l'arrière du bar. Elle leur a demandé de partir mais ils sont revenus sur place par l'arrière de l'établissement », a indiqué le parquet de Namur. Les empreintes digitales du prévenu ont été retrouvées sur la porte.

Selon l'hôtesse, tous deux étaient armés. L'un d'un pistolet, le second d'un couteau. Ce dernier l'aurait saisie par le cou et lui aurait porté des coups. « Il a volé les clés de la porte-fenêtre et a déclaré qu'il reviendrait et massacrerait son fonds de commerce », a précisé l'avocat de la victime.

Le prévenu a reconnu sa présence sur place la nuit des faits mais dit ne rien avoir à se reprocher. « Elle nous a offert un dernier verre puis elle a commencé à nous insulter. Quelqu'un est alors descendu de l'étage et nous a gazé », a-t-il expliqué. Habitué des lieux, il a justifié la présence de ses empreintes sur la porte par le fait qu'il passait par là pour aller fumer. La défense a plaidé l'acquittement. Jugement le 19 avril.