Une série de vols qualifiés ont été commis dans des villages de la commune d'Hamois et des autres avoisinantes telles que Gesves et Ohey, en 2014. L'enquête a débuté après le vol d'un tracteur et d'une fendeuse, à Schaltin. Fendeuse retrouvée chez un menuisier de Mozet (Gesves). 

L'enquête, que le parquet de Namur reconnaît aujourd'hui comme longue, laborieuse et lacunaire, a abouti à l'interpellation de deux personnes. Au total, 17 victimes sont dénombrées. Mais l'un des deux prévenus ne reconnaît avoir été présent que pour le vol de ce tracteur. « J'étais dans la voiture, crevé saoul. D'autres personnes ont commis les faits mais je ne donne pas de noms sinon dans deux jours je ne suis plus là », a-t-il expliqué. Selon son avocat, tout s'est joué alors qu'il était avec d'autres personnes dans un café bien connu de la commune de Gesves. « Ces personnes lui ont parlé de commettre ce fait. Il s'est fait traiter de petit car il ne voulait pas mais il a finalement suivi », a-t-il précisé. Pour les autres vols, la défense indique qu'il n'y a aucune preuve tangible. « On n'a pas de de témoin, aucune vidéo de caméra de surveillance et aucune perquisition n'a été faite. » La téléphonie montre que son client a activé des antennes de la région le jour de certains vols, mais cet élément n'est pas suffisant.

Le second prévenu est, lui, poursuivi pour recel. « Il a eu cette fendeuse pour 650€. Ce prix lui paraissait correct vu qu'il manquait des pièces. Il avait aussi deux tronçonneuses, achetées 300€ pièce. » Au moment des achats, il ne se doutait pas que ces effets étaient volés selon son conseil. Jugement le 14 janvier.