Le président, Frédéric Rouard, a rencontré les responsables de la prison.

Le Collège communal de Dinant et des représentants du CPAS ont décidé lundi après-midi lors d'une réunion d'accepter de venir en aide à la prison de Dinant, si besoin. Cette dernière était désireuse d'obtenir une aide pour la gestion de tâches de buanderie, pour certains petits travaux de nettoyage et pour l'organisation de repas.
 
Ce mardi matin, le président du CPAS Frédéric Rouard à rencontré les responsables de la prison de Dinant. « Ils ont réussi à trouver une solution en interne puisque ce sont actuellement des détenus qui s'occupent de la gestion du linge. Ils sont par ailleurs toujours approvisionnés en repas qu'ils servent en une seule fois (matin, midi et soir). Comme ils savent encore se débrouiller seuls, nous sommes en stand-by. Mais on est prêt à leur venir en aide pour les taches de buanderie ou pour la livraison de repas. »

Une aide que la Ville de Dinant n'accordera toutefois qu'après avoir reçu les garanties du ministre de la Justice Koen Geens d'être remboursés des dépenses consenties. Rien que pour les heures supplémentaires des policiers de la zone Haute-Meuse, la note s'élève à plus de 50.000€.