Pour notre dernier chat, nous vous proposions de laisser vos questions, remarques ou suggestions à Emily Hoyos (Ecolo) et Jean-Pierre Baily (MR), tous deux candidats à Profondeville

PROFONDEVILLE Après avoir rencontré, notamment, les têtes de liste de Schaerbeek et Watermael-Boitsfort cette semaine, LaLibre.be vous offrait l'occasion de chatter avec les hommes politiques de Profondeville.

Via un 'chat', ils répondaient directement à vos questions, remarques et suggestions, chacun leur tour, durant 45 minutes.


Ce jeudi, nous recevions:

11h: Emily Hoyos (Ecolo)

14h: Jean-Pierre Baily (MR)

Le bilan

Une gestion de la commune en bon père de famille. C’est assurément l’image que le bourgmestre sortant, Jean-Pierre Baily (MR) veut laisser de son action communale auprès des citoyens et électeurs. Et faire plaisir au plus grand nombre. Son collège, fait d’un cartel MR-CDH qui semble éternel à Profondeville, y est en partie parvenu. Mais il y a eu des épines ces dernières années qui montrent l’approximation dans certains dossiers, comme l’histoire des abris au bord du terrain de foot qui ont été construits par la commune sans permis…

Les enjeux

Côté politique, la campagne est animée par l’arrivée d’une quatrième liste : Peps. Ce groupe de jeunes (rassemblés sous un sigle qui signifie Profondevillois Engagés Pour la Société) a de très sérieuses chances de faire son entrée dans l’assemblée des élus. La tête de liste est François Piette, fils de Luc, l’actuel bourgmestre CDH de la commune voisine d’Anhée. Suivi de Chantal Evrard, petite-fille de l’ex-bourgmestre profondevillois. On trouvera aussi les troupes de Luc Vandendorpe qui défend une liste PS, et enfin la liste Ecolo menée par une certaine Emily Hoyos. Le score personnel de la coprésidente du parti sera évidemment un point d’intérêt. L’opposition a en tout cas prouvé qu’elle pouvait fournir une alternative crédible.

© La Dernière Heure 2012