La commune de Profondeville a confié au BEP une mission de rénovation et d’extension de sa salle de gymnastique. Cet espace cumule actuellement plusieurs vocations : salle de gymnastique pour l’école communale, salle de ping-pong pour le club de tennis de table de Profondeville et autres activités sportives et de loisirs.

Jean-Luc Crucke, Ministre des Infrastructures sportives, prône une meilleure utilisation des infrastructures sportives scolaires existantes afin d’éviter les doublons et d’optimiser au mieux les infrastructures publiques existantes. C’est dans cette optique que ce projet de réhabilitation du bâtiment sportif existant est né, plutôt que de construire à neuf. Les nouveaux aménagements tiendront compte des contraintes des différentes associations sportives afin que chacun puisse bénéficier de l’amélioration des infrastructures.

Car les objectifs de ce projet de rénovation et d’extension sont nombreux :

> Remise à neuf complète du bâtiment et de ses infrastructures afin de répondre aux enjeux actuels en matière d’isolation et d’énergie (chauffage, ventilation, électricité et isolation).

> Agrandissement pour accueillir une cafétéria avec réserve et kitchenette et extension de la salle de sport. Les sanitaires/vestiaires et les zones de stockage seront réagencés.

> Aménagements pour les personnes à mobilité réduite (PMR) afin de faciliter l’accès au bâtiment et ses infrastructures aux joueur/euses PMR qui font partie intégrante du projet du club de ping-pong.

> Aménagement d’un parking spécifique pour les PMR (4 places minimum).

Le BEP y travaille en concertation avec le collège communal et le club de tennis de table. "L’étude sera effectuée en parfaite cohérence avec Infrasports tant sur le plan du respect des normes que du type d’équipement. Des réunions ont déjà été organisées dans cette optique. Le projet est à l’heure actuelle dans la phrase de programmation des travaux. Le démarrage du chantier est estimé à début 2023", précise le Bureau économique de la Province de Namur.