Comme déjà annoncé il y a quelques mois, le BEP souhaite équiper ses camions de collecte d’un boitier intelligent (hub de capteurs) sur lesquels des partenaires pourront facilement et à moindre coût brancher leurs capteurs de données. En 2019, le projet avait été gratifié du grand prix des Smart Region Award.

Les camions équipés, communément appelés « camions sentinelles », pourront lors de leurs tournées de collectes être mis à profit autrement pour capter des données de territoire. A titre d’exemple, ces capteurs de données pourront, en fonction des besoins, recueillir des informations sur la qualité de l’air, l’état des routes, des données météorologiques, et bien d’autres. Le tout sans aucun déplacement supplémentaire, donc sans coût et sans émissions néfastes.

Les données récoltées permettront d’avoir une meilleure connaissance du territoire namurois et pourront être utilisées comme un outil d’aide à la décision pour le BEP, ses partenaires et les acteurs locaux et supra-locaux du territoire.

Le coût de départ est réparti entre les différents partenaires du projet : 50% de la Région wallonne, 30% du BEP et 20% de l’IBPT (régulateur fédéral compétent pour le marché des communications électroniques).

Dans un premier temps et grâce au partenariat du IBPT, des capteurs de qualité de couverture réseau mobile (3G, 4G et ensuite 5G) seront installés sur le hub de capteurs. Ces capteurs permettront d’objectiver la couverture du réseau mobile et de mettre en exergue les dernières zones blanches sur l’ensemble du territoire de la Province Namur. Et ce tout au long de l’année et pour chacun des opérateurs mobiles.

Le BEP va prochainement désigner un prestataire de services qui comprend la conception, fabrication, le paramétrage, le calibrage, la maintenance de hubs de capteurs et le stockage de données.

Au total, 40 camions seront équipés de ces capteurs. La collecte des données de territoire devrait commencer fin de l’année 2021.