Le 1er octobre 2019, le « nouveau sac bleu » faisait son apparition en Province de Namur. BEP Environnement devenait ainsi la première intercommunale wallonne à généraliser sur son territoire la collecte élargie des plastiques d’emballage au travers du P+MC. Le but étant de faciliter le tri pour le citoyen et d’alléger la poubelle de déchets résiduels.

L’objectif que s’était fixé le BEP endéans les deux ans était une diminution des de ces déchets de 6 à 8 kg par an et par habitant et d’augmenter la quantité de PMC collectés de 50%, soit passer de 18 à 27 kg par an et par habitant.

Après douze mois, le résultat dépasse les espérances avec une augmentation globale des PMC de l’ordre de 8kg par an et par habitant (+43%).

L’impact de l’élargissement du P+MC a permis de diminuer la quantité de déchets résiduels de 2,4% dans les communes qui utilisent les conteneurs à puce et de 3,5% dans ces celles qui préconisent les sacs payants.

Auparavant, le fait de collecter uniquement les flacons et bouteilles en plastique (P de PMC) dans le sac bleu n’était pas toujours bien compris. Résultats : de nombreux sacs étaient refusés à la collecte et, malgré cela au final, un taux de déchets indésirables de l’ordre de 16,6% dans les sacs collectés.

Dorénavant, sont acceptés dans le sac P+MC : les flacons et bouteilles (comme avant), les raviers, barquettes et boîtes en plastique, les pots et tubes, les films plastiques, les sacs et sachets. Le tout, vide, aplati et séparé.