Le gouverneur de la province de Namur Denis Mathen dresse un état de situation après la nuit du 15 au 16 juillet en province de Namur.

"La situation des cours d’eau est en baisse, sauf les bassins de la Meuse et de la Sambre, qui sont en phase de stabilisation mais avec tendance à la baisse.  Les interventions des services de secours ont continué cette nuit, de manière moins intense, mais restant significatives. Les derniers sauvetages ont eu lieu jeudi soir, des pompages et nettoyages ont suivi pendant la nuit."

Le 112 a réalisé 120 missions vendredi entre minuit et  6h30. La zone de secours Val de Sambre a réalisé30 interventions, les pompiers de la Zone NAGE en ont effectué 100 et ceux de la Zone Dinaphi : 151 interventions.
Pour les communes et endroits privés d’eau (la fourniture d’eau relève pour la toute grande majorité des communes de la SWDE, qui gère l’information de la potabilité de l’eau), des palettes de bouteilles d’eau sont acheminées des casernes de pompiers vers les communes pour distribution, pour un total pour l’instant de 85.000 litres, une montée en puissance est prévue en fonction des besoins. 

Selon la SWDE, les zones suivantes étaient concernées par un problème de non-potabilité de l'eau :  Dinant centre, Beauraing, le village de Rivière, Houyet, Rochefort, Les Isnes, Beuzet, Bossières, Longzée, Mazy, Spy, Floriffoux.
4.900 colis alimentaires sont à ce stade mobilisables pour la province de Namur et pourraient être livrés en fonction des besoins.

Des moyens spéciaux restent disponibles et mobilisables, notamment, des hélicoptères, bateaux,  et Unimog de la défense notamment) et mobilisables si nécessaire.

Depuis ce 13 juillet, le gouverneur a recensé un décès à Philippeville, plus de 150 opérations d’évacuations ou de sauvetage organisées dont certaines concernaient des groupes de centaines de jeunes et d’autres des personnes isolées. En plus de ces évacuations impliquant les services de secours, d'autres, concernant par exemple des camps de jeunesse, ont eu lieu sans les services de secours,en plus des évacuations spontanées de citoyens. "On estime que des milliers de personnes ont un moment été évacuées de leur camp ou de leur domicile.Les 38 communes de la province de Namur ont été impactées, mais à des degrés divers, par des inondations liées à des crues ou à des ruissellements."