Samedi, à l'issue d'une petite manifestation des familles de détenus devant la prison de Namur, la situation a quelque peu dégénéré à l'intérieur de celle-ci. 

Plusieurs détenus, probablement énervés à cause du confinement total en vigueur dans l'établissement ont commencé à faire du bruit sur les portes et les fenêtres. D’autres ont mis le feu a des morceaux de draps. "On ne peut pas parler de mutinerie, ni d’émeute, même s’il faudra évaluer l’ampleur des dégâts", a tempéré le parquet. Les gardiens ont géré la situation. La police locale a cependant été appelée en renfort pour gérer deux individus identifiés comme étant les plus perturbateurs. Ceux-ci ont été placés à l’isolement. Les images de vidéosurveillance permettront d’en dire plus sur les responsabilités de cette manifestation de mauvaise humeur.