En province de Namur, environ une habitation détectée sur dix dépasse le niveau de 300 Bq/m³, valeur au-delà de laquelle des actions correctives sont recommandées. Tout logement situé en province de Namur, quelle que soit sa localisation géographique, peut être sujet à une teneur élevée en radon.

La détection s'effectue durant la période hivernale, à l'aide d'un détecteur placé pendant 3 mois dans la pièce de vie la plus fréquentée du rez-de-chaussée. Au terme des 3 mois, le détecteur devra être renvoyé pour analyse.

En fonction du résultat de la détection, des conseils appropriés vous seront fournis. Améliorer la ventilation des pièces et obturer les voies de passage du radon vers les locaux occupés permettront généralement de diminuer la concentration en radon. Si ces améliorations sont insuffisantes, des solutions plus techniques peuvent être mises en place, comme l’étanchéification de la dalle de sol ou l’extraction du radon en-dessous du socle du bâtiment. Lorsque la concentration en radon est trop élevée, les partenaires de la campagne peuvent accompagner le propriétaire dans les actions de remédiation à envisager.

En vous inscrivant sur le site www.actionradon.be (jusqu'au 31 décembre 2020) pour commander votre détecteur au prix de 15 € (aide éventuelle à la remédiation comprise).