Namur

Lifting réussi pour cette galerie commerçante stratégique

NAMUR La galerie Saint-Joseph fait partie intégrante du quartier des Carmes aux accents art Déco/art Nouveau créé en 1927. Reliant les rues des Carmes et des Croisiers à la rue de Fer, elle constitue véritablement un passage stratégique à Namur. Malheureusement, l’endroit n’invitait guère à flâner : carrelages glissants, verrières sales et infiltrées d’eau, murs défraîchis, éclairage tantôt agressif tantôt blafard voire défectueux… Une rénovation en profondeur s’imposait.

D’où l’idée de l’échevin du Patrimoine, Tanguy Auspert, et de sa collègue l’échevine du Commerce, Anne Barzin, de redonner des couleurs à cette galerie piétonne en osant le pari d’allier la pierre bleue naturelle à un éclairage contemporain.

La réalisation de ce travail a été confiée par marché public à la société Satec de Saint-Servais pour un montant de 161.884 €.

La pierre bleue provient des Établissements Mercier dont son artisan tailleur de pierre, René Mercier, a réalisé un véritable travail d’orfèvre. Au total, ce sont près de 200 m2 de pierre bleue sur quatre centimètres d’épaisseur qui ont été utilisés. Le puzzle minéral que constitue le sol de la galerie a été valorisé par un éclairage intégré au dallage qui embellit le lieu.

C’est à une autre entreprise namuroise, à savoir la société Arch de Saint-Gérard, que l’on doit ce magnifique éclairage. Le dispositif Led comprend 11 spots ronds et 16 luminaires linéaires, lesquels permettent d’afficher tout le spectre des couleurs sur une longueur totale de deux fois huit mètres.

Cette technologie attribue indépendamment 16 points de couleurs différents par luminaire, soit 44 couleurs différentes par seconde. “Un choix qui combine économie d’énergie et esthétisme” , souligne l’échevin Auspert.

Enfin, le nettoyage des verrières et des murs a été réalisé par la SPRL Quoitin de Naninne.



© La Dernière Heure 2011