Déjà condamné dans les années 90’ à trois reprises pour des faits de violence, cet habitant de Doische doit une nouvelle fois répondre de faits similaires devant un tribunal correctionnel.

Le 1er septembre 2017, l’homme a insulté des policiers de la zone Hermeton et Heure et s’est rebellé. "Mon épouse venait d’accoucher et notre enfant était en néonatalogie. Cela n’allait pas trop bien alors je suis rentré chez moi où j’ai beaucoup bu", explique le prévenu. Ce dernier s’est enfilé quatre bouteilles de vin avant d’enfourcher sa moto. "J’ai percuté un pont. Je me suis réveillé quand l’ambulance était là", précise-t-il. Il avait 3,06g d’alcool dans le sang ! "Votre comportement n’était déjà pas brillant jusque-là mais vous ne vous êtes pas arrêté là", fait remarquer le président.

Le motard s’en est effectivement ensuite pris aux policiers qu’il a insultés et menacés avec un couteau sorti de sa poche. "Vous allez tous avoir des problèmes. Quand je bois, je deviens un Hell’s Angels", disait-il en s’avançant vers eux arme à la main. Malgré l’état d’ivresse dans lequel il se trouvait, il a finalement rangé son arme et s’est couché au sol. Six mois de prison ont été requis par le parquet de Namur qui ne s’oppose pas à une mesure de faveur vu l’ancienneté des faits. Jugement le 22 juin.