Un habitant de Viroinval comparaissait devant le tribunal correctionnel de Dinant, ce mardi matin, pour s’être rebellé lors d’un contrôle routier et pour avoir menacé les policiers. Quatre mois de prison avec sursis probatoire sont requis par le parquet de Namur.

Les faits remontent au 17 janvier 2020 en région couvinoise. Le prévenu, qui se rendait chez sa compagne, a viré à droite alors qu’un contrôle de police avait lieu un peu plus loin. Les policiers l’ont vu et ont procédé à son interpellation. Mais celle-ci s’est mal déroulée. L’homme leur a expliqué qu’il n’avait pas voulu se soustraire au contrôle, qu’il n’avait pas vu selon lui. Il avait la vue masquée par un camion. Les policiers, nerveux d’après lui, ne l’ont pas cru. Ce qui a tendu les échanges. Le prévenu s’est alors rebellé et a insulté les policiers qui ont dû le plaquer au sol pour lui passer les menottes. Durant l’intervention, il s’est débattu. "Car j’ai subi deux opérations au dos et que l’un d’eux appuyait dessus avec son genou", a-t-il indiqué. Devant la présidente, le prévenu a néanmoins reconnu qu’il avait bu, ce jour-là. Une transaction pénale de 150€ lui avait été proposée pour éviter les poursuites devant le tribunal correctionnel mais l’homme ne l’a pas payée. Il n’aurait pas reçu le courrier. Son avocat a dès lors plaidé une peine de probation autonome. Jugement le 12 octobre.