Une reconstitution de l'assassinat d'Hilal Makhtout, un homme de 33 ans originaire de Nieuwe Kempen (Genk), aura lieu jeudi dès 09h00 à Rochefort-Forzée, dans le chalet de vacances où le corps de la victime avait été découvert en mars 2019. La police judiciaire fédérale encadrera un jeune de Peer et deux autres de Genk. L'enquête a révélé que la victime avait été maltraitée et torturée. La mort du jeune homme s'inscrirait dans le cadre de la disparition d'une partie de cargaison de cocaïne de 3 kilos, d'une valeur de rue de 100.000 euros.

Le samedi 9 mars, Hilal Makhtout avait été surpris par plusieurs personnes masquées à son domicile de Nieuwe Kempen. Ces individus l'avaient molesté dans son garage. La police avait ouvert une enquête le 12 mars et un colocataire de la victime, âgé de 25 ans, a été arrêté. Le frère de ce colocataire et un homme de 22 ans, originaire de Peer, avaient également été placés sous mandat d'arrêt.

Un jour plus tard, le mercredi 13 mars, le cadavre d'Hilal Makhtout a été retrouvé dans un chalet de vacances à Rochefort-Forzée.