LeCHU UCL Namur participera à la Journée Mondiale du Sommeil le 18 mars prochain. Et pour cause, le CHU UCL Namur prend part à un projet européen ayant pour objectif la réduction de la consommation de somnifères. Le Dr Maury, pneumologue sur le site de Godinne, explique : « Avec la récente pandémie, nous avons constaté une augmentation des plaintes liées à des troubles du sommeil. De bonnes pratiques sont nécessaires pour avoir un bon sommeil profond. Les sédatifs doivent être réservés aux cas particuliers, comme lors de situations de stress, lors d’un décès, ...L’accoutumance est un réel danger. La thérapie cognitivo-comportementale a un réel rôle à jouer dans le traitement des troubles du sommeil. »

Le professeur Marie de Saint-Hubert, active en gériatrie sur le site de Godinne, précise : « Dé-prescrire les somnifères est clairement un objectif. La coordination de ce projet européen, financé à concurrence de 5 millions d’euros, est belge. Le CHU UCL Namur participera à une étude clinique dans ce cadre, le projet sera conçu d’après les données recueillies auprès de nos patients. Des notes de services ont circulé en ce sens au sein de l’hôpital afin de donner de l’information, mais aussi d’évaluer en interne la situation et les connaissances sur le sujet. »